Forum roleplay (étrange/science-fiction)
 

Partagez | 
 

 Hiyori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 79
Points de Complot : 691
Fiche : Par-là
Date d'inscription : 15/11/2016
Lieu : Tokyo
Occupation : No Life Pro

MessageSujet: Hiyori   Mar 15 Nov - 10:46





Nom :  Kurosaki
Prénom :  Hiyori
Pseudo :  [en cours]
Âge :  23 ans
Genre : f
Pouvoir:  Oui, Nouveau.
Lieu d'habitation : Tokyo
Métier/Occupation : Critique de Jeux Vidéos mangas, animes et évènements liés à ce monde là.
Langues parlées : Japonais, Anglais, Français, Chinois, Coréen, un peu d’Espagnol.



description

Cheveux noirs et yeux de la même couleur, peau typique d’une japonaise digne de ce nom, pas bien grande, pas bien épaisse… en gros, une japonaise standard, normale, banale, se fondant dans la masse.
Hiyori n’a pas vraiment de style vestimentaire définit… elle se contente de porter les vêtements que sa sœur lui achète et que son frère lui apporte, sans veiller à la coordination des couleurs où des genres. Elle traine de toute façon la plupart du temps en mode t-shirt vingt fois trop grand et culotte de grand-mère, pieds nus avec les cheveux hirsutes et souvent sales… étant donné qu’elle passe le plus clair de son temps enfermée chez elle dans le noir, ça ne gêne personne.
Quand elle sort (rarement), elle se débrouille quand même pour ne pas donner l’impression de sortir tout droit d’une benne à ordures même si elle n’a pas vraiment l’air de faire attention à elle. Les seules moments où elle s’habille correctement, se maquille et va même jusqu’à afficher un sourire, c’est quand elle se rend dans des salons de jeux vidéo, mangas etc… parce que c’est pour le boulot.
Cela mis à part, Hiyori a toujours des cernes violacés sous les yeux.



réactions

- Face à l'agressivité : Ça va dépendre de l’humeur du moment… soit elle répondra de manière agressive à son tour avec un vocabulaire très fleuri et imagé, soit elle se recroquevillera dans un coin en pleurant comme une gamine terrifiée.
- Face à une célébrité qu'il/elle adore : La célébrité c’est surfait… quelqu’un qui vit dans la lumière n’a pas besoin de se faire aborder et/ou souiller par la présence d’une ombre factice dont la simple présence suffirait à ruiner l’ambiance. Et de toute façon, elle considère que les célébrités ne sont là que pour prouver au peuple à quel point ils sont insignifiants en comparaison des « Brillants » comme elle se plait à les surnommer. Ils lui semblent être le reflet de sa propre médiocrité.
- Face à l'échec : Abandon quasi-instantané. L’échec la paralyse et la déprime complètement.
- Face à un événement surnaturel  : « Ouah… est ce que ça va me tuer ? »
- Face à un(e) parfait(e) inconnu(e)  : Plusieurs possibilités : Timidité absolue, indifférence absolue, fausse façade de fille « normale ». Selon l’humeur, la personne et les circonstances.
- Si on lui propose une grande somme d'argent sans rien demander en retour : Elle la prend, la dépense à toute vitesse et déprime parce qu’elle n’en a plus.
- Une situation (ou deux) au choix : «  De toute façon, la vie n’est qu’un cauchemar nébuleux qui s’insère en nous à la naissance et nous fait pourrir jusqu’au jour béni où on peut enfin passer de l’autre côté… bande de merdes, arrêtez de sourire ça me fait gerber. »




votre passé


Gamine normale élevée dans une famille nombreuse, Hiyori a toujours été bien entourée. Ses parents avaient beau avoir donné naissance à six enfants, ils trouvaient toujours du temps à accorder à chacun d’eux. Ni sévères ni trop coulants, M. et Mme Kurosaki ont élevé leur progéniture dans la joie, la bonne humeur et le respect de quelques règles primordiales : « La famille c’est ce qu’il y a de plus important », « Trois repas par jour, c’est le minimum vital », « Sourire au moins douze fois par jour est obligatoire », « Pour le reste, chacun fait ses choix et personne n’a le droit de les discuter sans arguments réellement intéressants ».

Les parents de cette joyeuse marmaille sont considérés comme un couple mixte par les traditionalistes étant donnés que Li Lian (la maman) est à moitié chinoise. Bilingue, elle a tenu à ce que ses enfants le soient aussi. Habitués à parler deux langues à la maison, ils ont tous développé certaines facilités pour l’apprentissage de nouveaux langages et les langues qu’ils ont appris à l’école leur sont presque aussi naturelle que le chinois et le japonais. Ainsi, Iwao parle couramment l’anglais et l’allemand, Iwai l’anglais et le français, Masahiro l’anglais et le français, Tetsuo l’allemand et l’espagnol, Hasao l’anglais et le français et Hiyori l’anglais et le français. Cette dernière a également de très bonnes notions en espagnol et en coréen qu’elle a appris afin d’être en mesure de rédiger elle-même ses articles dans ces langues. Ceci étant, elle serait probablement incapable d’avoir une conversation normale (ne touchant pas à ses domaines de prédilection) dans ces deux dernières langues.

C’est dans cette ambiance chaleureuse et pleine de rires et de vie qu’a grandi la petite Hiyori. Petite dernière de la famille, chacun de ses sourires émerveillait tout le monde, elle était pourrie gâtée par ses frères et sa sœur et adulée par son jumeau. A l’école, tout le monde voulait être ami avec elle… en grandissant, elle devint même très populaire auprès de la gent masculine sans pour autant éveiller la jalousie de ses camarades féminines… Malheureusement, obsédée par la perfection qu’elle s’imposait d’atteindre, Hiyori était affreusement stressée par ses études. Plutôt intelligente et vive d’esprit elle aurait facilement pu rester dans la catégorie des bons élèves sans trop forcer, mais elle voulait être LA meilleure, LA plus forte, LA plus douée… seulement ça n’a pas marché. Au collège, lors d’un examen de mathématiques, elle s’est endormie avant la fin du test à cause de la nuit blanche qu’elle avait passée à réviser… malgré ça elle a tout de même réussi à se classer dans le top dix des étudiant du pays… mais le choc a été si grand et sa déception si violente, que plus rien n’a été pareil ensuite. C’est ainsi qu’a commencé la longue descente aux enfers d’Hiyori…

Persuadée que ses interactions sociales étaient la cause de son échec, elle a décidé de ne plus avoir d’amis, prétextant que c’était une perte de temps qui la détournait de son objectif. Malheureusement, il y a toujours quelqu’un de plus fort que soi quelque part… et la jeune fille ne réussit jamais à se classer première du pays durant ses années de collège. Le dernier examen, pour lequel elle fut tout de même classée quatrième, fut le coup de grâce… le soir des résultats, son jumeau la trouva allongée par terre dans la salle de bain, une boîte de médicaments vide près d’elle… les médecins des urgences réussirent sans peine à la ramener à la vie mais, après ça, elle abandonna définitivement ses efforts, se débrouillant simplement pour fournir le minimum syndical afin de rester dans la même classe que son frère. Morose, désagréable et désormais complètement asociale, elle restait toujours seule. La seule compagnie qu’elle semblait accepter était celle des membres de sa fratrie. Même ses parents ne pouvaient plus l’approcher sans la voir se refermer immédiatement comme une huitre… quand elle n’était pas au lycée, elle s’enfermait dans sa chambre, volets clos, et se contentait de jouer à des jeux vidéo, de passer son temps à lire, à regarder des animés et à faire des recherches sur l’après-vie.

Oppressée par sa propre existence, Hiyori tenta plusieurs fois de mettre un terme à sa vie, foirant lamentablement où étant sauvée à chaque fois… considérant que même pour décider de sa propre mort elle n’était qu’un échec ambulant, son état se détériora de plus en plus… quand son frère et elle entrèrent à la fac et déménagèrent pour s’installer près du campus, elle ne suivit les cours que pendant deux ou trois mois avant d’abandonner lâchement pour ne se consacrer qu’à ses activités solitaires virtuelles et littéraires… et elle continue comme ça depuis ce temps-là.

Vous vous attendiez peut-être à un rebondissement quel qu’il soit hein ? Eh bah non. Hiyori est une gamine faiblarde, flémarde, asociale et à l’hygiène discutable qui n’attend qu’une chose avec impatience : la fin de cette vie qu’elle trouve parfaitement intolérable. Elle voulait être la meilleure… ne pas y parvenir dès le début l’a transformée en déchet de la société… Elle demande d’ailleurs régulièrement à Hisao pourquoi il ne se contente pas de la jeter dans une décharge, là où toutes les ordures dignes de ce nom finissent par reposer… mais il sourit, l’embrasse sur le front et lui fait un câlin. Hisao est incapable de voir ce qu’est devenue sa sœur… elle restera toujours sa précieuse petite sœur adorée pour lui… aussi stupides l’un que l’autre…


La fratrie Kurosaki :

- Iwao et Iwai (28 ans)

Aînés de la famille, Iwao et Iwai régissent la famille quand leurs parents sont absents. Iwao est un jeune homme honnête et travailleur qui pense que « faire de son mieux en toute circonstance » est la meilleure philosophie de vie à adopter. Il est en train de se faire un nom dans le domaine de l’immobilier. Iwai, chef comptable de la boîte pour laquelle elle travaille, est très méticuleuse et très très attachée aux détails. Elle considère que c’est à elle de s’occuper d’Hiyori et passe le plus clair de son temps libre à lui acheter des vêtements et à essayer de faire en sorte qu’elle se féminise un peu.

- Masahiro (27 ans)

Prodige de la famille, Masahiro est connu dans le monde entier pour ses talents de musicien. Essentiellement reconnu pour son don exceptionnel pour le piano, il peut néanmoins jouer pratiquement aussi bien de près de dix instruments. Toujours en tournée, il s’arrange pour garder des contacts réguliers avec tous les membres de sa famille.

- Tetsuo (25 ans)

Danseur dans un bar gay, Tetsuo vit au jour le jour sans se poser de questions, jonglant entre ses nombreux partenaires sexuels, sa passion pour les jeux vidéo, sa famille et ses gueules de bois intensives. Il ne se pose pas de questions sur l’avenir et a toujours des histoires extraordinaires à raconter… on ignore souvent si elles sont vraies ou non, mais on s’en fiche.

- Hisao et Hiyori (23 ans)

Étudiant en informatique, Hisao passe le plus clair de son temps le nez sur un écran d’ordinateur à taper des lignes et des lignes de code. Il habite avec sa jumelle dans un petit appartement un peu glauque et s’obstine à la considérer comme la fille la plus douce, la plus jolie, la plus gentille et la plus brillante du monde… Hiyori a abandonné ses études en première année, sa féminité au lycée et ses rêves tout au long de sa vie. Elle travaille comme critique de jeux vidéo, mangas, animes et d’évènements du genre rassemblement de cosplay, mondial du jeu vidéo etc… considérée comme la petite dernière, elle est particulièrement choyée par ses frères et sa sœur mais ne semble pas s’en rendre compte, même s’ils sont probablement les seuls êtres humains qu’elle admet aimer sincèrement.





hors-jeu

+ Comment avez-vous découvert le Forum : On me l’a balancé en pleine gueule assorti d’un « Tu t’inscris ou j’te défonce ta sale petite gueule ! »

+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant : Toute façon personne m’écoute jamais…

+ Votre disponibilité (moyenne) : J’viens quand j’veux ! Sérieux tu vas déjà commencer à m’faire chier ? ‘Tain… on peut jamais être tranquille…


Dernière édition par Aloïs Eberhardt le Mar 15 Nov - 19:38, édité 1 fois (Raison : Ajout du § manquant)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fait office de MJ

avatar

Messages : 191
Points de Complot : 880
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud - Le Cap
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: Hiyori   Mar 15 Nov - 17:26

Bon... Alors, bienvenue à notre premier membre validé !

Nous sommes heureux de te compter à nouveau parmi nos joueurs. Ton pouvoir est également validé, tel que discuté sur Skype ^^

Deux choses (même si on te valide, là) :

1) N'oublie pas de nous envoyer le nom du blog de ton personnage, qu'on puisse te le créer.

2) Hiyori parle quand même beaucoup de langues, pour un si jeune personnage. Je suppose qu'il s'agit plutôt de la capacité à traduire ses articles sur les jeux vidéo et de discuter un peu de ce domaine via internet (et donc majoritairement par écrit)...
Juste un petit avertissement de ce côté-là histoire qu'elle ne gère pas cinquante conversations profondes et subtiles dans chacune de ces langues...

Paragraphe manquant au sujet des langues a été ajouté !


Sinon : bon jeu ! (oui oui, je vais RP dans quelques minutes...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
 

Hiyori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appartement de Hiyori Hyuuga
» Appartement de Iba Hiyori
» Hopital de Konoha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La théorie du complot :: Le Ministère du Jeu :: Registre de la Population :: Dossiers approuvés-