Forum roleplay (étrange/science-fiction)
 

Partagez | 
 

 Atéa Whakaue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 123
Points de Complot : 162
Fiche :
Date d'inscription : 15/11/2016
Lieu : Auckand, NZ.
Occupation : Gardienne de nuit, Garde Nature, haltérophile

MessageSujet: Atéa Whakaue   Sam 24 Déc - 15:47

Nom :  Whakaue 
Prénom :   Atéa
Pseudo : Misty
Âge :  25
Genre : F
Pouvoir: [NOUVEAU]
Lieu d'habitation :  Auckland, Nouvelle-Zélande.
Métier/Occupation :  Gardienne de nuit, Garde Nature à certaines périodes (que de choses à garder), haltérophile et athlète (non-professionnel, pas encore du moins).
Langues parlées : Anglais, maori, quelques notions de toutes les dialectes polynésiens locaux, en tant que guide touristique, des notions basiques d’allemand, de japonais, un peu de français.


description

Physiquement assez petite, Atéa mesure 1n57m. Néanmoins ses muscles sont saillants et travaillés, à force d’entraînements elle a pu façonner tous ses muscles. Il n’en reste pas moins qu’elle n’est pas une force de la nature, ça ne se voit pas du premier coup d’œil lorsqu’elle est habillée normalement. Ses origines sont diverses puisque son père est polynésien et sa mère est originaire d’Hawai. D’un tempérament assez enflammé, Atéa est expressive, on la considère souvent comme le pitre de service lorsqu’elle n’est pas sérieuse. Ouverte sur les autres et sur le monde, Atéa se montre généralement généreuse envers tous. Il n’y a rien de mieux dans la vie que de s’amuser avec ses amis les plus proches et de partager avec les autres, l’important c’est de ne laisser personne de côté et de savoir profiter.

Au delà de ce caractère bouillant et chaleureux, Atéa vit à Auckland, en Nouvelle-Zélande, elle a dû se rapprocher de la ville pour essayer de gagner sa vie, tandis que sa famille vit davantage dans la campagne. Elle partage un appartement relativement bordélique avec son chien, Pacha, un Berger australien blanc très affectueux.

Si ce n’est à travers sa quête sportive d’athlète internationale, Atéa, malgré son exubérance particulière, ne se voit pas au centre du monde et de l’attention. Elle est attentive aux émotions des autres et cherchera toujours à aider ses proches, elle aide souvent quelqu’un à parler d’un problème difficile et sera heureux d’apporter soutiens et conseils. Atéa reconnaît souvent la valeur et la qualité des gens, altruiste qu’elle est ; elle n’est pas bonne poire et ne se fait pas embobiner non plus, vivant à la dure dans son petit appartement et essuyant les galères de la vie, mais elle tire toujours le bon des autres et essaie de les pousser en avant, quitte à être franche et directe avec eux.

Atéa vit un peu perpétuellement dans le système D, vivre au jour le jour, en profiter, sans vraiment prévoir plus que cela. Elle profite, prend plaisir à de nombreuses choses, mais cela vient souvent contrecarrer l’idéal de responsabilités qu’elle devrait avoir. Elle a deux emplois relativement en même temps, elle est gardienne de nuit dans un hôtel non loin de chez elle, et effectue des missions de garde nature dans une réserve naturelle, où elle fait des visites aux touristes, très appréciées pour sa connaissance du terrain, de la faune et de la flore. Elle a déjà parcouru de nombreux pays, notamment pour les grandes randonnées qu’elle effectue, mais elle l’a toujours fait sans prévoir plus que le nécessaire. De ce point de vue, heureusement qu’il y a son coach sportif qui met un peu d’ordre. Elle adore le sport, et si elle devait jurer sur seulement quelques uns d’entre eux, ce serait l’haltérophilie, la course à pied, et l’escalade. La Nouvelle-Zélande en elle-même convient très bien au trail en campagne, elle part souvent courir sur son temps libre avec ses amis, qui ne la suivent pas bien longtemps d’ailleurs.

réactions

- Face à l'agressivité : Disons que cela dépend du type d’agression, si c’est une agression verbale, il faut déterminer la nature des propos, s’ils sont risibles, Atéa enverra chier la personne sans plus de remontrances, s’ils sont injurieux et blessant, en venir aux poings ne la dérange pas, d’autant plus si la personne le « mérite ». Une bonne correction n’a jamais fait de mal à personne.
- Face à une célébrité qu'il/elle adore : elle se montrera très enthousiaste, enjouée, et n’aura aucun problème à s’approcher d’elle pour discuter... Après bon, si quelqu’un lui demande rapporter un autographe elle le fera, mais c’est futile.
- Face à l'échec : comme beaucoup de monde aujourd’hui, elle le supporte mal. C’est pourquoi dans la mesure du possible elle fera toujours en sorte de s’engager dans des situations qu’elle pourra surmonter. Mais l’orgueil fait qu’une fois face à l’échec, elle se relèvera, et essaiera jusqu’à qu’elle y arrive. On ne reste pas sur un échec.
- Face à un événement surnaturel  : un peu comme tout le monde sans doute, elle regardera, l’air hébété, se demander ce qui est en train de se dérouler sous ses yeux, si c’est une illusion, une invention de son esprit  florissant et dérangé, jusqu’à ce qu’un événement vraiment concret vienne la sortir de sa torpeur, une douleur, enfin quelque chose quoi.
- Face à un(e) parfait(e) inconnu(e)  : de nature très sociable, elle n’aura aucun mal à engager le dialogue, en anglais. Elle n’a aucun problème avec l’altérité, elle a l’habitude de voir des gens défiler, de toutes les nationalités : il y a toujours un moment où l’on arrive à se comprendre. Après tout dépend de la situation évidemment.
- Si on lui propose une grande somme d'argent sans rien demander en retour : Elle vérifie qu’il n’y a pas de petites lignes en bas du document et, avec un malaise sans nom, va quand même accepter, pour avoir des remords par la suite, car elle ne saurait guère pourquoi elle a mérité ça, mais vu dans quelle galère d’argent elle est, elle ne peut se permettre de refuser, au moins pour sa famille.


votre passé

Atéa a grandi dans la banlieue de  Auckland, non loin des paysages dépaysants de la nature profonde. Sa famille, assez pauvre dans le fond, est nombreuse, elle a de nombreux oncles et tantes du côté de son père, et elle connaît un peu moins sa famille maternelle qui habite à Hawai. Système D, voilà le recours à peu près permanent de la famille, mais tout le monde arrive à y trouver son compte et à vivre joyeusement. Atéa a un jeune frère et une sœur.

Jamais très douée à l’école, qu’elle a souvent côtoyée du côté buissonnier, Atéa s’est rapidement trouvée une passion pour le sport, où elle excelle dans tous les domaines, non pas qu’elle y est un talent inné, mais elle possède une hargne et une envie de réussir qui fait qu’elle se donne toujours à fond, sans mesure. Elle s’est spécialisée dans plusieurs domaines, pour la compétition l’athlétisme et l’haltérophilie. Elle est davantage reconnue sur la scène sportive pour la seconde. Une autre de ses facettes reste la randonnée, et parcourir le monde, dès qu’elle se déplace pour une compétition, elle en profite pour découvrir les montagnes et les paysages partout ailleurs. Son rêve est de participer aux prochains Jeux Olympiques d’été au Japon, en 2020, mais elle est encore loin de pouvoir y arriver, son ryhtme de vie, bien trop endiablé par ses multiples heures d’entrainement auprès de son coach, surnommé Bubble, et ses heures de travail de nuit, lui permettent de survivre et nourrir sa famille.
Ses heures de nuit, à surveiller, sont souvent assez pauvres en visite, c’est là qu’elle en profite pour faire du rab d’entraînement généralement. Travaillant de 23h à 7h, elle fait les accueils de nuit, et prépare les déjeuners pour les lèves tôt de l’hôtel. Elle retourne alors dormir chez elle de 8h jusqu’au début de l’après-midi, entre 14h et 15h. Vient alors l’entraînement avec ses amis, la déconnade, l’envie de se défouler, et c’est en cela qu’elle a envie de vivre, en profitant. De fait elle n’est jamais vraiment chez elle. Son chez-elle bordélique est là pour loger son gros chien la nuit, le reste du temps elle est dehors, avec son chien et ses amis. Le propriétaire de son logement d’ailleurs lui court souvent après pour réclamer le loyer.
Côté internet, elle cultive grâce à un ami (car elle n’a pas internet chez elle), un blog qui relate ses voyages, avec des photos et ses impressions. Le grand principe de sa vie est de s’évader, par le sport et le voyage. C’est aussi ce qui concourt un peu à son esprit rêveur et souvent enfantin et survolté. Courir lui apporte un sentiment de liberté, elle a l’impression de pouvoir surmonter mes limites et c’est toujours un moment de plaisir. En plus, ça lui permet d’être en forme et de se sentir bien dans son corps. Quand elle arrête le sport pendant quelques semaines, elle sent tout de suite la différence : moins dynamique et plus fatigué paradoxalement ! Ce qui est positif aussi dans le sport c’est d’être en groupe, de partager des expériences. On apprend se socialiser en quelque sorte avec des gens qui ont la même passion.



hors-jeu

+ Comment avez-vous découvert le Forum : On m’en a parlé, j’ai demandé le lien et j’ai cliqué.

+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant : Pour l’instant non, mais je le ferai savoir si certains/certaines me viennent.

+ Votre disponibilité (moyenne) : par monts et par vaux, à vau-l’eau même, du moins comme il est permis de m’y consacrer, mais ce sera toujours avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fait office de MJ

avatar

Messages : 191
Points de Complot : 880
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud - Le Cap
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: Atéa Whakaue   Lun 26 Déc - 18:26

Salutations !

Ça me va, c'est court, clair et concis. (je ne vise personne en particulier, hein...)

Je t'envoie le pouvoir par MP bien sûr.

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
 

Atéa Whakaue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La théorie du complot :: Le Ministère du Jeu :: Registre de la Population :: Dossiers approuvés-