Forum roleplay (étrange/science-fiction)
 

Partagez | 
 

 Noah Chase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 10
Points de Complot : 131
Fiche : Noah Chase
Date d'inscription : 06/06/2017
Lieu : Pretoria
Occupation : Photographe amateur, serveuse chez Starbucks et activiste à plein temps

MessageSujet: Noah Chase   Mer 7 Juin - 17:34





Nom :  Chase
Prénom :   Noah
Pseudo : The_Sparrow11, via l’adresse mail The_Sparrow11@gmail.com ; Little_Tornado sur Reddit, 4chan et quelques forums engagés
Âge :  24 ans.
Genre : Féminin, aux dernières nouvelles.
Pouvoir:  [OUI] [NOUVEAU]  
Lieu d'habitation : Pretoria,  Afrique du Sud
Métier/Occupation : Travail à mi-temps comme serveuse chez Starbucks, photographe amateur et autodidacte engagée contre la maltraitance animale. Vend ponctuellement des clichés pour le Beeld, en poste d’autres sur le net, la plupart du temps pour dénoncer des violences faites aux animaux. Elle fait partie d’un groupe d’activistes, et se rend sur le terrain plusieurs fois par mois, que ce soit pour libérer des beagles en cage dans des labos ou des poulets de leurs enclos.
Langues parlées : Anglais, Afrikaan, Espagnole



description

Une pluie épaisse, dense s’abattait dans les rues de la ville, ce jour de Juin. De gros nuages informes et opaques recouvraient les toits de leur sombre robe noire, pleurant depuis une dizaine de minutes toutes leurs larmes sur les passants, victimes et trempés, qui s’étaient mis à courir dans tous les sens comme des fourmis. Une silhouette hâta le pas, secouant ses longues jambes fines jusqu’à une porte dérobée d’un immeuble dont l’ocre délavé était détrempé par les gouttes. Des doigts diaphanes et effilés saisirent une petite clef et la glissèrent avec une habitude déroutante dans la serrure : en une poignée de seconde, la silhouette avait disparue.
Les jappements heureux d’un chien l’accueillirent sur le seuil. Dans un soupir de soulagement un peu sceptique, elle jeta son imperméable sur une chaise qui traînait là, vite suivit de son tee-shirt de travail, où un badge griffonné à la va-vite indiquait les lettres « NOAH », pendant tristement sous le logo à la sirène vert et blanc. Avec la même assurance, elle envoya dans le décor son pantalon noir et mouillé de pluie avant de s’affaler sur son lit. La lumière dans la pièce était sépulcrale, abyssale, même, et lui donna envie de dormir... Mais avant, elle se saisit d’une cigarette, la dernière du paquet abandonné sur la table de son studio. La petite lueur incandescente fut bientôt la seule chose qui éclairait son visage pâle, si pâle.

Pendant de longues minutes, elle resta allongée sur son lit, les pieds dans le vide, aspirant de temps à autre la fumée rédemptrice et brûlante qui descendait dans sa gorge avec douleur et délice. On avait peine à distinguer son corps sur les draps bleus : blanche comme le lait, elle déployait  une silhouette longue et mince, où l’opacité d’un teint lunaire empêchait de distinguer les traits subtils d’une musculature presque absente. Sous un débardeur translucide, on suivait sans peine la ligne de son nombril, jusqu’à sa poitrine cachée par un dessous rouge. Les contours de ses clavicules de dessinaient sans peine dans l’ombre, tranchantes comme des couteaux, creusant d’obscurité la naissance de ses épaules. Elles-mêmes étaient osseuses et la taille de son cou, long, biaisait leur largeur, les rendant plus menues.  D’un autre côté, ses hanches étroites laissaient couler deux longues jambes fines et droites, si blanches...

Une ultime fois, elle aspira à grand poumon sur le tube de nicotine qui finissait de se consumer. Elle avait ce visage étrange et marquant que l’on ne peut oublier, tant ce qui le constituait paraissait disproportionné ou absent. Tout respirait sa maladie, et pourtant la rendait unique, jusqu’au haut de ses cheveux que la pluie faisait bouclé. Croisant son regard dans le miroir, elle soupira : « Ah... De toute façon, ça n’aurait jamais tenu. » Elle passa quelques doigts dans ses mèches, anticipant le résultat de sa prochaine douche. Ses origines zulus et ses parents noirs lui avait transmis des cheveux crénés et bouclés, épais, faute de lui avoir donné leur couleur de peau. Mais dans un élan de bonne foi, elle les avait fait défriser – et elle devait l’admettre, parce que son patron la poussait un peu trop à franchir le cap. Mais le charme n’avait opéré que quelques mois, lui donnant de longs cheveux jaunis fluide et ondulés. Ca changeait de l’afro qu’elle portait, épais et sauvage, du même ton pisseux qu’il lui avait tant était reproché dans sa jeunesse. Le blond de l’albinisme si étrange qu’il peut parfois donner l’impression qu’une coiffeuse sans scrupule s’est attaquée aux cheveux à la javel.

Cependant, on reconnaissait facilement ses origines noires, ne serait-ce que pour les traits de son visage. D’un ovale marqué, son visage pouvait paraître long, et seuls ses yeux fins et noisettes laissaient planer le doute. Ses lèvres, quant à elles, étaient épaisses, outrageusement pulpeuses, mais d’une pâleur étrange et maladive qui les masquait et les déguisait dans le blanc de son visage. Un nez petit et aplatit venait reposer au centre de ce faciès, alors que la lumière révélait des joues subtilement creusées, laissant planer les questions quant à d’éventuelles  pommettes. Sous un large front clair, deux sourcils habilement dessinés, discrets, du même blond un peu sale, gardait jalousement ce regard.

Glasgow s’était allongé contre elle alors qu’elle rêvassait longuement. Las, il lui fallut plusieurs minutes pour jeter le mégot encore tiède qui gisait, mort, entre ses doigts. Avec une lenteur fatiguée, elle se dirigea vers la fenêtre d’où elle contempla la rue, avant d’attraper du bout de la main son appareil photo pour immortaliser un couple qui s’acharnait contre la pluie, abrités à moitié sous un trenchcoat.
Au bout de plusieurs minutes, elle soupira à nouveau.
« - Pluie à la con. »



réactions

- Face à l'agressivité : L’impassibilité. Elle restera de marbre, froide comme la glace. Les gens qui s’énervent pour un rien ne méritent pas beaucoup son attention. Noah n’est pas bonne en sentiment, surtout en colère. Alors, pour éviter d’arroser le conflit avec le gazole de la provocation, elle préfèrera se taire et se faire crier dessus plutôt que de répondre, gardant tous les mots pour elle... Pour mieux les rendre plus tard.

- Face à une célébrité qu'il/elle adore : Elle hésitera – beaucoup – mais n’osera sûrement pas l’aborder. Elle est bien trop timide pour cela, et gardera toutes ses pensées et son admiration pour elle.

- Face à l'échec : Une nouvelle pilule à avaler : ce sera difficile, ça se coincera peut-être un moment dans sa gorge. Mais ça finira par passer, quoiqu’il arrive.

- Face à un événement surnaturel  : Des vibrations oscillantes entre fascination et peur viscérale. Mais elle ne fuira pas. Ses jambes ne voudront pas courir. Et quand elle reprendra ses esprits, la curiosité qui brûle dans ses entrailles la poussera à agir, à foncer, quitte à aller au devant du danger. On dira peut-être qu’elle est maso, elle pense surtout être téméraire. En réalité, elle veut simplement faire partie de l’histoire, au lieu de la regarder.

- Face à un(e) parfait(e) inconnu(e)  : Si on ne lui parle pas, elle ne vous parle pas non plus. Les regards en biais, elle s’y est habituée depuis longtemps, s’est construit un mur entre elle et le monde, pour se protéger et s’oublier à la fois. Alors, et très sûrement, elle tournera les talons sans même le remarquer. Mais si on lui parle, tout change : on perce sa bulle, on entre dans sa sphère. On remarquera sûrement qu’elle attend un peu avant de parler : elle cherche les mots justes. Elle ne montrera pas grand-chose d’elle, ses yeux feront un peu vides, un peu absents. Mais vous saurez vite si elle vous apprécie ou non : elle se mettra à sourire.

- Si on lui propose une grande somme d'argent sans rien demander en retour : Quand on travaille chez Starbucks à mi-temps, et qu’on galère à se payer des études, il faut parfois mettre de côté son amour propre et accepter les mains tendues. Bien sûr, elle prendra ça comme une dette et notera sur un post-it qu’il faut tout rembourser – tôt ou tard – mais elle prendra l’argent sans trop réfléchir.

- Face à la violence: L’injustice faite aux démunies, aux faibles est quelque chose qui la révulse. Si elle n’a pas l’habitude de se mettre en avant, elle fait partie de ceux qui, la lame entre les dents, s’élève pour sauver la veuve et l’orphelin. Très consciente d’être une douce idéaliste, elle se complet à rester dans ce monde de rêverie et fait de son mieux pour être actrice, plus que témoin. Si elle donne de son temps dans des associations qui aident les victimes de viols, son fer de lance est la maltraitance animale. Elle ne supporte pas de voir un animal maltraité, que ce soit un chien par son maître ou un troupeau entier de bétails.

- Face aux responsabilités La fuite, purement et simplement. Il n’y a rien de plus effrayant que d’avoir quelque chose à faire, obligatoirement, et surtout que cela dépende entièrement de soi. Tout comme avec l’engagement, Noah reste loin des responsabilités, comme une éternelle ado qui fuit sa vie d’adulte. Que ce soit dans son travail, ou dans sa vie personnelle, l’albinos reste prudente : active, mais jamais engagée. Jamais aux crochets de quelqu’un, mais jamais sous le feu des projecteurs : doucement maquillée par un pseudonyme en ligne, ou par des supérieurs plus haut gradés. Elle fera tout pour s’éviter d’être un jour responsable de quelqu’un.





votre passé


Ils n’avaient jamais voulu d’un troisième enfant. C’est vrai, deux, c’était suffisant. Et puis, un troisième se retrouverait forcément à la traîne, un peu tout seul quand les grands seraient partis. Et puis, la différence d’âge... Cinq ans. C’était toute une vie pour un gosse. Nicole regardait son gros ventre avec beaucoup d’appréhension quand Ali rentra dans la pièce. Il n’avait qu’un gobelet dans la main : son afro noir dessina sur le sol une ombre immense et déformée.
« Ils m’en ont donné qu’un, apparemment tu n’as pas le droit d’en prendre... »
« Pff, toujours radins dans ces hôpitaux. Je m’apprête à donner la vie pendant dix heures, et je ne peux même pas boire un café. » Elle souffla, appuya sur ses reins comme si ça allait arrêter la douleur des premières contractions. « En plus, il a un goût de pisse. »
Un sourire immense se dessina sur les lèvres du colosse, un grand homme noir à la moustache broussailleuse, arborant fièrement son badge de policier.  N’osant pas tout de suite s’approcher, il finit par rendre les armes et s’approcher de sa femme en couche pour déposer un baiser tendre sur son front en sueur, qu’elle balaya d’un roulement des yeux.
« Et les garçons ? »
« Chez ta mère, en pleine forme. Ils couraient encore dans tous les sens quand je suis parti, Rita va avoir du mal à les faire dormir ce soir. Ils étaient tout excités ! Surtout Dee, je crois qu’il a hâte de ne plus être le petit dernier. »
« Le petit, le petit, j’ai bien envie de voir sa tête quand sa femme en fera, des petits... » Les infirmières purent entendre le rire d’Ali jusque dans leur poste de garde, au fond du couloir.
« Je t’aime, Nicole. Même quand tu détestes tout le monde. »
Serrant les dents, elle osa un sourire, avant de recommencer à souffler comme un petit chien.  « Je m’apprêtes à expulser trois kilos de bonheur, Ali. Je recommencerais à aimer mon prochain quand ils seront dehors. » A ces mots, son visage se tordis de douleur. Sa main d’ébène jaillit sur l’avant-bras velu de son mari, y plantant ses ongles, avant qu’elle finisse par éructer dans un sursaut : « Va chercher le médecin, tout de suite, elle arrive ! ».

Quatorze heures plus tard, Ali et Nicole, un couple noir et marié depuis onze ans, se tenait devant une petite fille endormie, à la peau blanche comme du lait. Ils l’appelèrent Noah.
***

Encore allongée sur son lit, grattant son rhodesian ridgeback d’une main ennuyée, Noah regardait le plafond en rêvassant sur le tournant inexistant que prenait sa vie, quand une lumière tamisée provenant de sous un drap attira son attention. Poussant le tissu envahissant et étirant ses orteils, elle attrapa son portable. Elle s’apprêta à appuyer sur l’icône verte, mais son doigt se bloqua quand elle remarqua l’émetteur. Le petit téléphone rouge lui sembla brusquement très attirant, un pied de nez au joli « maman » qui brillait au centre de l’écran. Elle devait être dans sa petite cuisine, bien habillée, résolue à lui accorder cinq pauvres minutes avant de passer à table... Autant la laisser attendre. Ce ne fut qu’à la dernière seconde qu’un dernier scrupule la poussa à décrocher finalement pour poser le téléphone contre son oreille.
« Allo ? »
« Ah ! Enfin j’arrive à t’avoir ! Faire des cafés t’occupe au point que tu ne puisses plus parler à ta mère ? »
« Bonsoir maman... »
« Bonsoir ! Tu n’es pas au travail ? »
Noah soupira hors du micro, puis refit glisser l’écran le long de son visage. « Non, je suis chez moi. Papa va bien ? »
« Moi ? Je vais très bien, merci de t’en soucier. Et ton père encore mieux, il regarde encore son émission idiote. »
« Ah... Et Thomas ? Et Dee ? » Elle se retourna sur le lit, dans un fracas de tissu. Son poignet vint s’écraser sur son front comme le coup qu’elle aurait aimé recevoir pour mettre un terme à cette conversation.
« Thomas a changé de travail, il vient de trouver un poste dans un collège de la capitale. Quant à Dee, il vient de passer responsable. » Il y eut un silence insupportable pendant lesquels Nicole attendit que Noah réagisse. Mais les secondes s’égrenèrent avec pour seul réponse les parasites de la ligne, et la mère n’en puit plus. « Tu vois, ils ont une situation, eux. »
« Surveiller des gamins dans un collège et faire des steaks dans un fast-food ? »
« Oui ! Et figure-toi que Leah est enceinte. »
« Ah... » Le même silence s’installa, toujours plus lourd, toujours plus dense. Toujours plus sale. « Félicitations à eux. » Noah n’avait vu sa belle-sœur qu’une fois, à l’anniversaire d’Ali deux ans plus tôt. Dee avait toujours était un homme à femme, pourtant, c’était étrange de le savoir stable, un môme en route.
« Et toi, alors ? Quand nous rapporteras-tu un homme ? Un travail ? Un bébé ?! » Même si le téléphone le déformait un peu, Noah sentit le ton de Nicole devenir plus piquant, comme si ses dents traversaient le verre pour se jeter à sa gorge. Comblant les secondes avec une douce indifférence, elle attendit que sa mère fulmine, et ne perde patience. Elle n’avait aucune nouvelle à lui donner, de toute façon. Pourquoi faire traîner le tout ?  « J’en étais sûr. Tu ne fais rien pour faire avancer ta vie, Noah. Nous te l’avons dit, pourtant ! Tu pourrais faire quelque chose, utilisé ton année de fac pour te lancer dans un projet ! »
« Je travaille, maman. Et je n’ai pas le temps pour trouver quelqu’un. »
« C’est sûr, vandaliser des exploitations agricoles pour se retrouver en prison, ça en bouffe, du temps. » Le téléphone devenait de plus en plus chaud. Une coïncidence ?
« Ce n’est pas mal. Ces hommes sont des monstres, tu devrais voir ce qu’ils font subir à leurs bêtes. Nous ne faisons que leur rendre la liberté. C’est juste. »
« On m’en fera gober d’autres, jeune fille. »
Dans une tentative veine de s’apaiser, Noah frotta frénétiquement ses pouces contre son front, dessinant jusqu’au contour de ses yeux engourdie par la pénombre. Elle savait qu’elle n’avait pas la vie rêvée, qu’elle s’accrochait à des rêves illusoires de justice pour ces vies que l’on exploitait. Mais elle n’avait que ça.
« Ecoute, je dois y aller maman. Joshua m’attend, et... On doit sortir. »
« Encore à traîner avec ce junkie ? Tu m’étonnes. Dans le caniveau, on te retrouvera !... Bon, bonne nuit Noah. » Nicole n’attendit pas pour raccrocher, elle savait que sa fille ne répondrait plus de toute façon.

Allongée de tout son long, celle-ci expira pendant si longtemps qu’il lui sembla sentir son cerveau sombrer dans l’inconscience. C’était toujours la même chose, avec sa mère. Son père ne lui avait jamais accordé grande importance, mais sa mère était plus teigneuse, toujours à s’accrocher, à rester sur son dos pour sucer jusqu’à la dernière goutte de sa bonne volonté, à lui rappeler que oui, elle avait gâcher leur argent et leurs patience en quittant la fac des années plus tôt. La blanche s’étira alors, longuement, faisant craquer ses épaules, toutes ses articulations qui dormaient sous sa peau laiteuse. Finalement, elle se mordit la lèvre, et retourna près de la fenêtre. En passant, elle jeta un regard à sa guitare, posée dans un coin, devant une collection humble de petits cactus en pot. Tout indiquait qu’elle était plutôt une solitaire, ses parents le lui avaient bien fait comprendre. De toute façon, avec une couleur de peau pareille, on ne devient pas une star, pas ici...
Rallumant une cigarette, elle se traîna jusqu’à sa table, où Glasgow vint poser sa tête sur sa jambe, qu’elle caressa doucement. « Je crois que j’ai un problème mon Glasgow... » Lui murmura-t-elle, en se demandant si elle ne préférait pas la compagnie des bêtes à celle des humains. Ils étaient de meilleure foi de toute façon.




hors-jeu

+ Comment avez-vous découvert le Forum :
Grâce à Nathan Weathers (je crois ?), qui a su me traîner hors du forum où nous étions pour m’amener ici ^^. Celui-ci est charmant, d’ailleurs, et l’intrigue est au top. J’ai hâte de pouvoir y mettre les pieds si vous voulez bien de moi !
+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant :
Aucunement, tout à l’air super.
+ Votre disponibilité (moyenne) :
Je suis disponible assez souvent, je dirais plusieurs fois par semaine. Mais étant étudiante, les choses peuvent être assez aléatoires... Donc je présente mes excuses par avance pour tout retard que ça pourrait entraîner ^^’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 334
Points de Complot : 129
Fiche : Pouf.
Date d'inscription : 13/11/2016
Lieu : Philadelphie, Pennsylvanie.
Occupation : Avocat en droit pénal. Conférencier, écrivain, activiste. Musicien à ses heures perdues.

MessageSujet: Re: Noah Chase   Mer 7 Juin - 18:28


Oh deeeaaar tu es lààààà !!  yeeeess
Bienvenue à toi :DDD Pfff ça me fait vraiment trop plaisir de te voir ici u.u Tu m'avais manqué !
Et je plussoie à fond le concept de ton perso  mouton !  mouton !  mouton !  (Ces moutons sont la marque de mon enthousiasme.)
Ta petite Noah est adorable et intrigante et j'ai vrrraiment très hâte de rp avec toi ;D


Meh. Voilà ça a fait ma journée. A très bientôt !!

(Donc oui c'est moi Léo, si le doute persiste encore xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar

Messages : 290
Points de Complot : 156
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: Noah Chase   Mer 7 Juin - 18:52

Aaaaaaahhhhh! J'adore!
Bienvenue parmi nous!! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! (guerre de moutons)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 44
Points de Complot : 276
Fiche : Ici
Date d'inscription : 25/02/2017
Lieu : Séoul, SK
Occupation : Médecin neurologue

MessageSujet: Re: Noah Chase   Mer 7 Juin - 18:53

mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton !
C'est l'apprentie chère à mon coeur ♥
Bienvenue parmi nous, j'ai hâte de te lire à nouveau... cette présentation m'a mise sur ma faim !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 103
Points de Complot : 374
Fiche : Pit, alias Gyb
Date d'inscription : 19/02/2017
Lieu : New York, US (originaire de Londres)
Occupation : Ingénieur informaticien et électronicien, hacker

MessageSujet: Re: Noah Chase   Mer 7 Juin - 22:09

Hey ! Bienvenu ici ! ^^

Ravi de te recroiser sur un forum rp !
mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! (parce que moi aussi je met des moutons !)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 204
Points de Complot : 120
Fiche : Boop ♥
Date d'inscription : 13/11/2016
Lieu : Spreenhagen, Allemagne
Occupation : NEET

MessageSujet: Re: Noah Chase   Mer 7 Juin - 23:37

Booonjour jolie demoiselle ! hero

Ma foi ça fait plaisir une belle fiche comme ça, où tout roule du premier coup ! Alors, de mon côté, je n’ai rien à redire, ça m’a tout l’air d’une chouette petite personne qui je l’espère va trouver sa place parmi notre joyeuse bande de zouaves (quoique si j’ai bien compris tu en connais déjà quelques uns).


En ce qui concerne ton pouvoir, c’est Al qui s’en charge. Je l’ai mis au courrant, il est en train de cogiter ça, et il reviendra vers toi quand il aura trouvé celui qu’il te faut. Tu pourras en discuter avec lui à ce moment-là si tu as des questions/soucis à ce propos.


Ensuite, et étant donné que ton personnage va arriver dans le RP après le Redémarrage, je te conseillerai peut-être, pour bien commencer le jeu, de faire quelque part une petite description « One-shot » de comment ce dernier s’est déroulé du point de vue de Noah. Où elle était, si elle a vu/vécu une catastrophe qui en a découlé…
A savoir que ça n’est absolument pas un passage obligé ou un test rp. Simplement si tu te sens de le faire, ça peut être un bon moyen de poser ton personnage dans le décor, avant de sauter dans le rp. Sinon, tu peux tout simplement en faire un peu mention dans le début de ton premier rp, ça ira très bien aussi !

Enfin, n'oublies pas de remplir ton profil, c'est toujours pratique ces petites choses là. ;)

Voilà voilà, je crois que je n’ai rien oublié, alors puisque tout est dit, je te valide officiellement. Al devrait te mp dans les prochains jours pour te communiquer ton pouvoir, mais tu peux d’ores et déjà commencer à chercher du rp, et aller faire l’andouille avec les autres dans la zone de flood. Si tu as la moindre question, je reste à ta disposition.

Une bonne soirée et bon jeu à toi !

mouton !  mouton !  mouton !  mouton !  mouton !  mouton !  mouton !  mouton !  mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 10
Points de Complot : 131
Fiche : Noah Chase
Date d'inscription : 06/06/2017
Lieu : Pretoria
Occupation : Photographe amateur, serveuse chez Starbucks et activiste à plein temps

MessageSujet: Re: Noah Chase   Ven 9 Juin - 12:23



Awwww, merci beaucoup à tous!! C'est vraiment gentil, merci beaucoup pour toutes ces petites attentions. Ca fait chaud au coeur, et ça motive encore plus à venir vous embêter en jeu! :)
Et ça fait plaisir de vous retrouver sous ce nouveau jour aussi!!

Et merci beaucoup Yoko, je ferais comme demandé! J'ai une petite idée pour cette OS, j'écrirais ça très vite.

Et pour vous prouver mon enthousiasme, vous reprendrez bien quelques petits moutons?
mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton ! mouton !

A très bientôt!! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 120
Points de Complot : 554
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: Noah Chase   Lun 12 Juin - 17:05

Bonjour et bienvenue !

Je suis le gars qui est supposé prendre les décisions ici mais j'étais parti faire Henry Jones (senior) à la campagne ce weekend et je suis distrait (tout le temps, pas juste ce weekend)... Fort heureusement, je ne suis pas le seul alors je ne peux dire qu'une chose : Yoko a parfaitement raison o/

J'ajouterai que j'aime beaucoup ta fiche et que c'est super sympa un autre perso d'Afrique du Sud...

Pour ce qui est de ton pouvoir, je ne l'ai pas inventé mais ce sera à moi de te le transmettre. Donc j'envoie le MP dans quelques minutes.

Encore une fois : bienvenue ! Et bon jeu !

sushiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Noah Chase   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noah Chase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Gordon, Noah] Le médecin d'Ispahan
» Kurt et Noah
» N'oublie Jamais [Noah & Allie]
» HOMMAGE A NOAH
» Noah GORDON - la médecin d'Ispahan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La théorie du complot :: Le Ministère du Jeu :: Registre de la Population :: Dossiers approuvés-