Forum roleplay (étrange/science-fiction)
 

Partagez | 
 

 [RP] - WAGON II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Ven 15 Déc - 16:55

Je sens la main de Luc qui me pousse sur la passerelle. en d'autres circonstances, j'aurais manifesté mais là dans le gaz comme je suis, je me laisse guider ne m'occupant plus que des mon équilibre. Bientôt on finit par aborder un second wagon. Je reste un instant accrochée à l'embrasure de la porte tant qu'elle n'a pas des velléités de se refermer. Alors je tente de la refermer. Les courants d'air, c'est bon pour le moment!

C'est pas vrai! Je me demande bien quel genre de train peut présenter des wagons aussi dissemblables les uns des autres et aussi craignos. Je regarde incrédule le tas de merde qui s’amoncelle devant nous. En même temps que Yoko propose ses chaussettes. Décidément! Encore le chaussettes d’autrui! A a remarque de Luc je tends machinalement la main, comme si, je sais c'est stupides, elles y allaient arriver comme ça. A chaque fois que je pointe une de mes insuffisances je sens la rage qui monte en moi, mais je parviens à remercier Yoko. Ca se fait. L'image de Nathan m’apparaît et immédiatement je suis assaillie par mes souvenirs de ma rencontre avec celui que j'appelle le faux Nathan.

"Merci, c'est cool"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 444
Points de Complot : 824
Fiche : Boop ♡
Date d'inscription : 13/11/2016
Lieu : Spreenhagen, Allemagne
Occupation : NEET

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Sam 16 Déc - 1:15

Je fixe la main que me tend la rouquine, pendant quelques secondes, en me demandant si la fille est impatiente à ce point-là, avant de comprendre la nature de son geste.

« Oh. Oui, attend. Merci… »

Je plante dans le tas d’ordure le bâton dont je me servais pour déblayer – un manche de quelque chose, en réalité, pour accrocher une de mes mains au bras offert par Mona, et m’en servir comme appui dans ma gymnastique. De ma main libre, je m’affaire à ôter ma première botte – remerciant le ciel d’en avoir choisi sans attaches biscornues et faciles à déchausser - puis ma chaussette, avant de glisser à nouveau mes orteils dans leur fourreau, pour renquiller avec l’autre pied.
Cette gymnastique est un peu périlleuse, et je suis contente d’avoir une prise sûre autour du bras de la rouquine, elle-même soutenue par son ami épouvantail. Enfin Luc. Il avait un peu moins l’air d’un épouvantail que d’un vieux philosophe grec particulièrement hirsute, à présent, tout nu sous son drap.

« Tiens, c’est pas beaucoup, mais c’est… elles sont avec du mohair, elles tiendront chaud. Fais… faites… enfin, attention pour les clous. Okay ? » »

Je reprends mon bâton, après m’être assurée que Mona était parvenue à enfiler mes chaussettes, puis je me remets à déblayer de que je peux sur mon chemin, écartant au mieux du chemin que j’emprunte les objets métalliques, genre vieux ressorts ou autres pièces de machineries un peu trop pointues et rouillées à mon goût. C’est laborieux, mais il ne nous faut pas non plus une éternité pour nous frayer un chemin à travers le dépotoir. Sur la droite, j’aperçois un passage qui semble beaucoup moins encombré, et j’y dirige mes pas, en vérifiant derrière moi que les deux déchaussés parviennent à me suivre. Croisant le regard de Luc avec une petite expression d’inquiétude, je me risque à faire un nouveau commentaire.  

« C’est bizarre… Je crois que… t’as raison, Luc. C’est pas un train des voyageurs, ça. » Je grimace, en enjambant une pièce de métal un peu trop volumineuse pour que je la dégage du chemin. Mes yeux retombent par terre, au milieu des ordures, pour m’éviter de mettre le pied n’importe où. « J’espère que c’est pas… comme un train de décharge où y’a que les déchets dedans… Et les choses dont on va se débarrasser. »

Mais au moment où les mots sortent de ma bouche, des éclats de voix, qui jusque-là se cachaient par-dessous les bruissements de la machinerie, éclatent plus vivement, et rebondissent le long des parois jusqu’à mes oreilles. Je me dresse, comme un chien de chasse qui aurait senti du gibier, et aussitôt, mon regard remonte chercher ceux de mes camarades.

« Vous avez entendu ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Sam 16 Déc - 7:53

C'est fou comme certains malentendus peuvent faire avancer un groupe plus vite. Enfin, je dis ça, c'est pas que j'ai une si grande expérience des groupes. Chaque fois que j'ai du composer avec des gens pour agir ça m'a saoulée grave. Il n'y a que depuis que ces putains de téléportations s'imposent à moi quez j'arrive à peu près à faire avec les autres.

Les chaussettes de Yoko nez sont pas le Pérou, mais ça m'isole un peu du contact direct avec le sol glacé et c'est déjà ça. quand-à la tunique de fortune de Luc ça me fait toujours une épaisseur de plus. Ça ne m'empêche pas totalement de grelotter mais depuis ma visite aux iles Campbell j'ai appris à faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Yoko semble avoir une âme de bulldozer ou de fourmi au choix. En tout cas elle est drôlement efficace pour une fille qui physiquement ne paie pas de mine. Je ne devrais pas dire ça vue que je suis galbée comme une crevette... Du coup je suis bêtement et en silence, poussée derrière par Luc les yeux fixée sur le sol pour éviter tout ce que je pourrait m'enfoncer dans les pieds.

Je relève lentement la tête. Oui j'ai entendu. Je croyais que c'était l'effet de ma migraine, mais si je ne suis pas la seule à entendre... Après un hochement de tête et un regard interrogateur vers Luc j'ose une hypothèse qui ma semble fort improbable. Ma voix doit être teintée d'ironie si mon épuisement ne prend pas le dessus.

"Le passage du contrôleur?"

La bonne nouvelle c'est qu'on risque d'être fixé sur les raisons et les conditions de notre présence dans ce  train frigorifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 77
Points de Complot : 931
Date d'inscription : 10/03/2017
Lieu : Alpes Franco-Suisses
Occupation : Berger, chasseur, guide, gardien

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Sam 16 Déc - 9:21

Je tends l’oreille, moi aussi j’ai entendu un truc mais de là à dire un contrôleur, ou à comprendre la langue j’ai comme un doute. Alors je cherche du regards et ce que je vois ressemble juste à un tas d’ordure, normal non ? mais au loin le reste du wagon t un petit chemin sur la droite. Qu’empreinte notre guide … Oui j’ai comme un doute pour le train, et puis y’a quelque chose d’autre que je n’arrive pas à situer, comme si on devait trouver quelque chose en plus mais sincèrement ça en fait déjà pas mal entre les lits qui n’ont rien à faire là et le reste …

“Mouaip, deux possibilité soit un gueule pour qu’il vienne vers nous en espérant que ce soit un gentil contrôleur, soit on essaye d’avancer nous sans trop gueuler … Moi j’en sais rien mais je parle pas russe … Ceci dit le mongole pourra peut-être marché sait-on jamais.
Mais crois moi, vue la steppe il fait meilleur ici que dehors.”


Je crois pas m’être déjà fait jeter d’un train … M’enfin, qui ne tente rien n’a rien, ceci dit vue le train moi je partirais de plus en plus pour la seconde option, le coup du wagon sans porte vers l’extérieur, avec des lits et bloquer d’accès par un tas d’ordure, ça commence à être bizarre. Les gas ont vraiment passer les lits par-dessus le tas d’ordure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 444
Points de Complot : 824
Fiche : Boop ♡
Date d'inscription : 13/11/2016
Lieu : Spreenhagen, Allemagne
Occupation : NEET

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Sam 16 Déc - 13:48

« Je veux dire, on a pas trop des têtes de voleurs ou quoi. Ça se voit qu’on est perdus. Moi je crois que si on se cache et qu’y a quelqu’un on aura l’air encore plus… euh… zut. »  Je fronce les sourcils, me creusant la soupière à la recherche du sale petit mot qui voudrait bien m’échapper. « Ssssss…. suspicieux ? »

Aha !

Je plante mon bâton dans un tas de chiffons humides, pour vérifier qu’il n’y a pas de bestiole en dessous – je me suis fait attaquer par un rat une fois, en déblayant la cave de Mamie, et cette frayeur-là m’a amplement suffit. On arrive au bout de nos peines, et le dépotoir s’ouvre sur un couloir beaucoup plus propre, décoré de portes, et du bout duquel le brouhaha semble provenir. Il y a comme un courant d’air froid, qui porte quelques voix, sans que je puisse parvenir à en déchiffrer la langue, ou le propriétaire. C’est juste un murmure un peu étrange, qui donne à ce nouveau wagon des airs de maison hantée montée sur rails. La nouvelle génération de train fantôme.

Je frissonne. Ma main, instinctivement, se pose sur la première porte qui décore le mur de gauche, tandis que mes yeux affrontent la pénombre du couloir.

« Je comprend pas où on est… Si c’est un train d’ordures, ça va mais si c’est un truc de militaires… » Dans le doute, je me suis mise à parler à voix basse. Il y a une décision à prendre, ici, et je ne me sens pas vraiment d’aplomb pour être celle qui la prendra. « En plus je sais pas si c’est une bonne idée que je sois devant… si… si on va voir à qui elles sont les voix… »

D’abord parce que je ne suis pas sûre d’avoir les compétences d’improvisation ou même de langues pour nous sortir de là, si on tombe nez à nez avec une bande de types slaves en uniformes, mais parce qu’en plus, si mon pouvoir choisissait ce moment là pour se manifester…

On pourrait tout aussi bien se faire canarder comme des lapins qu’accueillir comme des princes… Et je n’avais pas vraiment très envie de jouer avec cette roulette là pour le moment. Ma main se glisse dans l’interstice de la porte, restée légèrement entrouverte, et je la fais coulisser jusqu’à l’ouvrir. Derrière, un rideau épais et marron me cache le contenu du compartiment, et je dois l’écarter à son tour pour avoir un aperçu de l’intérieur de la cabine.

« C’est comme si un train normal et un train bizarre avaient été… mélangés ensemble… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Sam 16 Déc - 17:04

Les paroles de Luc me semblent frappées au coin du bon sens. Même si on est dans un train juste bizarre, dans un coin paumé de la Terre jusqu’à l’obliger à donner le même traitement aux passagers qu’aux ordures, j’ai du mal à accepter le fait qu’on soit tous transposés ici par hasard et encore une fois ma dernière aventure ne m’incite pas ç penser que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ferroviaires excentriques. Je vote intérieurement pour le silence.

Yoko de son côté doit à peu près être née de l’autre côté de la planète par rapport à moi. De quoi faire confiance à peu près à n’importe qui ou quoi. Genre elle confierait l’anneau de pouvoir au Roi Sorcier pour qu’il aille le détruire.

Moi je dis qu’on a des têtes de gens qu’auraient sans doute pas dû sortir de leur wagon et que si on se cache on aura plus de chance de sortir de cette histoire sans encombre. Mais non ma vieille, suspect ! Elle doit être une copine du vrai Nathan ! Ceci dit, elle a des réactions pragmatiques entre deux considérations béni-oui-oui… Elle sait d’instinct lorsque les choses sont pas si naturelles ou dignes de confiance qu’elle le dit. Je me tourne vers Luc. Si j’avait toutes mes capacités je serais bien passée devant, mais à priori, c’est lui qui est le plus susceptible de nous protéger. J’ai envie de hurler ma frustration, mais j’ai trop peur que ça crépisse le couloir du reste de mon cerveau que les joueurs de foot américain n’ont pas encore réduit en bouillie.

Bon ben v’là la première porte du couloir ouverte et apparemment rien dans le compartiment d’où un effluve de chaleur s’échappe. Oui un sacré mélange ce train ! Je profiterais bien de cette ambiance cosy pour récupérer mais quelque chose me dit que ça ne va pas changer grand-chose de s’arrêter. En même temps aller à la rencontre des bavards du fond du couloir ne me tente pas plus que ça dans l’immédiat. Pourtant s’il y avait quelque part de quoi faire cesser ce chahut dans ma tête… Je murmure parce que ma tête ne me permet pas tellement plus et que la prudence me semble de mise en cet instant.

« S’il y a d’autres voyageurs… i-no-cents, ici… »


Je fais du air-guillemets avec mes index et majeur de chaque main.

« … ils sont sans doute installés dans des compartiments comme celui-ci. On pourrait en faire tour pour en apprendre peut être plus sur ce train…. Apparemment personne ici…»

Ca veut dire : porte suivante ! Entre temps les autres humains auront eu le temps de se manifester ou pas, sans nous demander notre avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 77
Points de Complot : 931
Date d'inscription : 10/03/2017
Lieu : Alpes Franco-Suisses
Occupation : Berger, chasseur, guide, gardien

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Sam 16 Déc - 19:14

Je regarde rapidement les deux demoiselles, à première vue faut que je passe devant, même si ça ne me dit rien mais bon, à première vue si on me tire dessus elle pourront au moins s’abrité derrière mon cadavre … Connait ton utilité comme on dit.

Par contre … :


“Hum Yoko, toi tu fais peut être demoiselle perdu, Mona et moi, à moitié nue, on fait clairement sans abris ou voyageur clandestin … Autrement dit, parasite qu’on jette du train. Mais je veux bien essayer, si on trouve un contrôleur on lui demandera, comme disait l’autre au point où on en sera ça ne coutera plus rien hein ?

Par contre avec ces écho et le bruit du train pas moyen de comprendre, ceci dit, vue les éclats je suis pas sûr que les gens était heureux de ce rencontrer … au moins comme ça.

On avance en essayant de comprendre ce que c’est ce train bizarre ? Les éclats ou contrôleurs en savent surement plus que nous …

J’aimerais vraiment trouver la porte de chargement, ça me rassurerais …”


Je finit pas marmonné car dans ces grands rectangle de métal ce qu’il me manque vraiment c’est cette porte latéral … Vue la configuration des wagon, long et foutu en bordel il devrait y en avoir une … Mon cerveau aimerais bien en voir une … Je passe devant et j’avance vers la suite parce qu’il n’y a sérieusement plus que ça auquel je puisse me raccrocher, mais avec de plus en plus de prudence …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fait office de MJ

avatar

Messages : 297
Points de Complot : 1631
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud - Le Cap
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mar 19 Déc - 2:30

* * * * *

Un grésillement retentit dans tout le train. Comme si un système d'intercom antique venait d'être rebranché après des années d'inactivité. Quelques bruits stridents à vous faire grincer des dents, un peu de crachotements mécaniques.

Puis un silence.

Une voix provient manifestement de plusieurs points au plafond à la fois. Chacun de vous l'entend dans sa langue maternelle, la prononciation parfaite et sans accent. Impossible de déterminer l'âge ou le genre de la source de cette voix.


"I n t r u s - d é t e c t é s. -  P a s -  d e - p e r t u r b a t i o n. - A r r i v é e - d a n s - t r o i s - c y c l e s."


Un autre grésillement et le silence revient.

_________________
Merci, Atéa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/


avatar

Messages : 444
Points de Complot : 824
Fiche : Boop ♡
Date d'inscription : 13/11/2016
Lieu : Spreenhagen, Allemagne
Occupation : NEET

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mar 19 Déc - 3:04

Je suis en train d’écarter du bout des doigts l’épais rideau qui couvre l’entrée du deuxième compartiment quand les grésillements se font entendre. Je me fige, aussitôt, oubliant les quelques idées boudeuses qui étaient en train de m’escalader l’esprit pour m’électrifier toute entière d’une nervosité très désagréable. La panique se mêle à la surprise, alors que la voix résonne dans le petit enclos confortable, et je sens sous moi mes genoux se mettre à trembler un peu.

Qu’est-ce que c’était encore que ça… ?

« Ooh… m-merde… » Mes jambes flageolent dangereusement, et, faisant un pas à l’intérieur de la cabine, je me laisse mollement glisser sur un siège, pour m’y asseoir, perplexe. Je relève un œil inquiet en direction de Mona. « Je… Peut-être que c’est pas une si mauvaise idée de se cacher en fin de compte… »

Aussi mal que cela puisse me faire de devoir concéder du terrain à Luc et à son pessimisme, il fallait bien avouer que tout ça ne s’annonçait pas très bon pour ma vision des choses.

« Vous… Vous avez entendu, hein ? »  

Je ne parviens pas à décrocher mon regard de la jeune rouquine, et aussitôt que les mots me sortent de la bouche, je réalise qu’elle n’a probablement rien compris à ce qui a été dit.

Après tout, la… personne qui venait de parler l’avait fait dans un japonais parfait. Et si on s’échine à parler en anglais depuis tout à l’heure, c’est bien parce qu’ici personne d’autre que moi ne comprend cette langue.

« Ça a parlé de… cycles ? D’une destination qu’on va bientôt atteindre, et… De perturbations ? Et d’intrus ? »

Les petits cheveux à la base de ma nuque se dressent, tandis qu’un malaise grandissant se met à envahir la moindre parcelle de ma peau.

« C’est… nous les intrus ? »

Mais surtout, et c’est la question qui me taraude le plus, à cet instant précis : pourquoi est-ce qu’ils parlent japonais dans cette saleté de train ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 77
Points de Complot : 931
Date d'inscription : 10/03/2017
Lieu : Alpes Franco-Suisses
Occupation : Berger, chasseur, guide, gardien

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mar 19 Déc - 7:26

Je me redresse comme un banquier pris la main dans le sac, et merde, pourtant on ne pourra pas utiliser l’excuse de la suisse genre Ho mais c’était avant ça, maintenant on fait attention… Bordel, je me sens comme ses vieux messieurs qui reviennent de Thaïlande, aucune envie de lever les yeux et une violente sensation de malaise à la sortie de l’avion lié dit-on à l’altitude et au changement de mentalité. Puis Yoko parle, bordel encore une fois elle a plus de courage que moi cette petite … Même si on appelle ça souvent de l’insouciance je crois.

Mais :


“J’ai compris ce qu’ils ont dit, ils ont parlé en français, avec un foutu accent suisse … Celui de mes grands-parents. Tu as … Ok ce train passe de bizarre à hautement creepy. Je ne sais pas si les intrus c’est nous ou les voix, mais trois possibilités :
On se planque là, je n’aime pas. Pas assez de possibilités …
On avance vers les voix, si c’est eux les intrus aussi ça serait un support, si c’est ceux qui doivent trouver les intrus c’est pas de bol.
On fait marche arrière. ”


J’ai compté sur mes doigts les trois propositions, en vrai je ne sais juste pas entre aller de l’avant et vite et fuir en arrière tout aussi vite. La porte là-bas semblait close mais la vitre pourra surement être brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mar 19 Déc - 18:40

Spoiler:
 

Manquait plus que ça. Je me bouche les oreilles. Putain! Il y a quelqu'un qui parle Islandais ici! et qui me hurle des menaces! Je n'ai même pas le force de contredire Luc sure le sujet. Ma migraine redouble sous l'effet de bruit électronique.

Au moins un certain nombre de questions trouvent leur réponse même si elles en posent d'autre. Ouais à n'en pas douter, les intrus, c'était nous ou en tout cas une partie des intrus, car le mystère restait entier sur les voix que nous avions perçues quelque secondes auparavant. Les possibilités d'action de Luc s'emmêlent un eu dans ma tête alors que celles de Yoko sont assez précises et pour cause. J'essaie de faire le point avec tout ça mais prisonniers d'un train sans issu que nous sommes les options qui nous restent. Je perle tout haut, enfin de quoi tenter de réfléchir plus clairement et de faire comprendre aux deux autres mon cheminement de pensée. En être réduite à ça est assez humiliant mais à situation exceptionnelle...

"Faire le jonction avec d'autres intrus peut être une bonne chose. Se cacher dans le train pourquoi pas mais encore faut-il trouver une planque que les maîtres de ce train ne connaissent pas. On pourrait envoyer un de nous en éclaireur mais bon autant peut être y aller ensemble , le plus discrètement possible, histoire de rebrousser chemin si on ne tombe pas sur les gentils."

En moi-même, je me demande s'il y a vraiment des gentils par ici. Je m'appuie d'épuisement contre la paroi du couloir mais je tente de garder le tête haute. Est-ce que cela suffira à me donner une idée brillante?

"Est-ce que dans le dépotoir on trouverait quelque chose pour briser la vitre de notre dortoir.? En même temps on va peut être tomber dans une cul de sac..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 444
Points de Complot : 824
Fiche : Boop ♡
Date d'inscription : 13/11/2016
Lieu : Spreenhagen, Allemagne
Occupation : NEET

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mer 20 Déc - 2:48

« Ils ont dit… Ils ont dit « pas de perturbation. » pas vrai… ? On a… On a peut-être rien fait de mal… pour le moment alors… » Je relève un regard un peu affolé en direction de Mona, les jambes toujours de la même consistance que la gelée. « Enfin si on se met à casser des trucs c’est sûr qu’on aura des ennuis... »

Et d’un autre côté… Qu’est-ce qu’il y a d’autre à faire ? Aucune des options que Luc où Mona ont proposées ne me plaisent, pourtant la situation est ce qu’elle est. Se cacher les yeux, ou ne rien faire, en espérant que tout se résolve de lui-même n’y changerait absolument rien. Pire, peut-être que cela pourrait mettre tout le monde en danger.

Moi je n’ai pas perdu espoir que tout ça ne soit qu’un gros malentendu, et que les gens qui ne tarderont pas à croiser notre chemin, quoique l’on décide, ne seront pas aussitôt hostile à notre cause. J’ai envie de croire qu’avec de sincères explications, et vu les circonstances dans lesquelles sont plongées le monde d’aujourd’hui, il est possible de convaincre quelqu’un que notre présence ici n’est pas malicieuse.

Seulement voilà, Luc a peut-être raison sur un point : de nous trois, je suis probablement celle qui a le plus de chance de convaincre qui que ce soit de notre innocence. Avec mon pull orné d’une girafe, et ma dégaine de jeune fille sage qui vient de se réveiller d’un mauvais rêve… A côté de l’épouvantail va-nu-pieds en toge de couvre lit volé, et la jeune rousse pas très avenante, avec son poncho de couverture déchiré…

Non, clairement, je suis toute désignée pour être garante de la crédibilité de notre groupe, si des explications s’avèrent nécessaire. Et puisque c’est le cas…

Alors c’est à moi de faire quelque chose.

« Je… Je vais aller voir. »

Ma voix s’élève, un peu trop faiblarde à mon goût, mais elle tient courageusement bon dans ma gorge contractée d’inquiétude.

« Luc l’a dit, j’ai l’air le plus… de quelqu’un de perdu. Entre nous trois. Tant que rien de bizarre de se produit, j’ai le plus la chance de… pouvoir discuter. Si c’est des genres de contrôleurs, qu’on a entendu. Ou des gens avec… de l’autorité, je sais pas. »

Je ne peux pas juste restée terrée ici, peu importe à quel point l’idée d’aller m’aventurer dans ce couloir tout sombre, à la rencontre d’on ne sait qui, seule dans ce train vraiment bizarre où rien ne semble être tout à fait comme il devrait l’être. Pas quand c’est moi qui ait les meilleures chances de réussir à améliorer notre situation.

Ou bien de tomber dans un affreux tas d’ennuis…

Mais je ne dois pas penser à ça. Je relève le menton, une petite moue déterminée fleurissant au milieu de ma trouille, et j’ordonne à mes jambes de soutenir mon poids, tandis que je me redresse. C’est presque totalement efficace.

« Alors je vais aller là. Et si je reviens pas c’est qu’il y a des ennuis et qu’il faut euh… vous cacher ? Ou aller dans la pièce du fond. J’en sais rien. »

Ma main se referme sur le rideau, et je le tire, pour passer le pas de la porte. Mes yeux filent croiser ceux de Mona, par-dessus mon épaule. J’espère que je n’ai pas trop l’air effrayée. J’essaie de faire un truc cool, là, alors probablement que si j’ai la tête d’une enfant dans un train fantôme, ça va un peu gâcher mon effet…

Je tente quand même un sourire. On sait jamais.

« C’est comme t’as dit. Un éclaireur. Je peux faire ça. »

Je peux faire ça, pas vrai… ?

Le reste du couloir s’étire dans la pénombre, et je peux apercevoir, sur le mur d’en face, la bordure d’une grande porte coulissante, identique à celles que nous venons de traverser. Amies ou… ennemies… ? Les voix et ceux qui en sont à l’origine se trouvent forcément dans le wagon suivant, en tout cas. Alors c’est là que je dois me rendre.

Quand mon pied se pose sur la première moitié de la passerelle, je jurerais que je peux entendre le bruit de mes genoux qui s’entrechoquent. Mais c’est probablement les bruits du train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 77
Points de Complot : 931
Date d'inscription : 10/03/2017
Lieu : Alpes Franco-Suisses
Occupation : Berger, chasseur, guide, gardien

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mer 20 Déc - 7:14

Spoiler:
 

Je n’aime pas l’idée de la laisser partir seule mais sérieusement Mona ne ressemble pas plus à grand-chose que moi, et elle par contre, même si elle a pas de chaussettes dans les chaussures ressemble plus à quelque chose. Donc je n’ai pas vraiment le choix. Je fouille quand même dans mes poches, un couteau ? Non sans intérêt. Du fils ? Bordel il faut que je trille mes poches un jour … Ha ça !

Je sors un billet de deux cents franc suisses et lui le tend, avec le sourire le plus encourageant que je peux faire, j’ai pas mieux, je ne suis pas très fière mais si je la suis sa crédibilité tombe à l’eau, le barbue en toge de lit et pied nue …


“Au cas où tu pourrais nous acheter des billets, il y a largement assez pour nous trois, je n’ai pas plus petit, ni plus gros d’ailleurs, donc si il te rend pas la monnaie c’est pas bien grave … Si tu as besoin d’aide hurle j’arriverais en courant …
C’est tout ce que je peux faire.”


Je finis dans un murmure.
Puis j’observe le wagon où on est, et après avoir posé Mona sur une banquète essaye de trouver quelque chose d’intéressant, peut-être pour calé la porte au besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mer 20 Déc - 14:09

Il est écrit que ce serait la fille la moins bien armée pour ce genre de mission qui serait envoyée en éclaireur mais c'était vrai que les arguments étaient assez convaincants. Je n'avais rien sur moi qui pouvait beaucoup l'aider et je me demandais si n'étions pas en train de l'envoyer au casse pipe.

Depuis que la sono intempestive qui m'a hélas donné raison, les choses semblent devoir rester calmes un peu trop d'ailleurs. Et les questions commencent à se bousculer avec insistance. Pendant que je réfléchie je me laisse bêtement pousser et asseoir dans le compartiment. Je me dégage avec un peu de mauvaise humeur. Il n'y est pour rien mais mon état commence à devenir trop handicapant pour que je le vive bien. A la limite il aurait mieux valu que ce soi t moi qui aille ne reconnaissance. Je me dis que l'action devrait me sortir du marasme dans lequel ma migraine me plonge.

Je m'appuie la tête contre la paroi donnant sur le couloir et je ferme les yeux tout en marmonnant des considérations que j'aimerais plus claires.

"S'il y a quelqu'un à bord qui nous cherche, ils peuvent aussi bien venir de l'arrière. Faudrait surveiller là d'où on vient... Combien y a de wagons dans ce foutu train?"

Et puis je me dis que je pourrais en profiter pour mettre Luc au courant de ce qui m'est arrivé. Et puis soudain je recule. Si je déballe tout je je pourrai plus faire marche arrière. En même temps s'il m'arrive un truc il faudrait bien quelqu'un prenne le relais. Après quelques secondes d'intenses tergiversation je me lance.

"Je crois que je leur ai piqué un truc important. Ils meuvent se faire passer pour des gens qu'on connait."

C'est le minimum mais je suppose que ça peut intéresser Luc. Depuis le temps que je n'ai pas u de nouvelles de lui, il a peut être aussi vécu des trucs pas clairs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 444
Points de Complot : 824
Fiche : Boop ♡
Date d'inscription : 13/11/2016
Lieu : Spreenhagen, Allemagne
Occupation : NEET

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mer 20 Déc - 18:17

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 77
Points de Complot : 931
Date d'inscription : 10/03/2017
Lieu : Alpes Franco-Suisses
Occupation : Berger, chasseur, guide, gardien

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Jeu 21 Déc - 7:24

Spoiler:
 

Je deviens totalement parano en ce moment, je fouille autour de moi, je regarde partout, ce train n’est pas normal, j’en suis de plus en plus persuadé, personne ne parle dans toutes les langues à la fois, Mona aussi semble avoir tout à fait comprit alors que le français le japonais et l’islandais sur des détails comme ça … Je ressors la tête du wagon rapidement et regarde par l’arrière en essayant de voir si avec le rideau je peux essayer de surveiller les deux entrées sans être vue. J’ai comme un doute et puis Mona me parle, j’écoute d’une oreille avec tout ce que j’ai à faire mais son ton me dit que ça semble important …

“Qui ça Ils ? Comment ça tu as volé quelque chose d’important, je sens que c’est important mais c’est à ton ton, pour le moment c’est beaucoup trop vague pour moi…”

Je lui jette un regard appuyer d’un soutiens pour qu’elle continu, rapide, pour revenir à mes occupations qui semblent avoir de l’importance, je tends aussi l’oreille au cas où Yoko m’appellerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Jeu 21 Déc - 20:05

J'aimerais lui demander si je peux lui faire confiance mais je me fait l'effet d'une bisounours d'avoir ce genre d'idée. Si je lui fait confiance pas la peine de lui demander et sinon... S'il n'est pas digne de confiance il ne me le diras pas. Putain! Je pense à Nathan ety sa satanée confiance, solidarité que sais-je encore et son image est brouillée par celui qui a tenté de me rouler. Et si Luc était du même bord? J'essaie de faire le point sur ce qui pourrait faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre. Je me dis que dans ce cas, il ne serait pas entré dans ma vie comme ça. C'était un peu risqué d'attendre que je scrute les ondes pour lui mettre la main dessus. Et puis ma fatigue me fait un peu lâcher prise.

"Y a un type qui s'est pointé avec un truc avec un secret à l'intérieur qu'il voulais que je voie. Comme je n'avais pas confiance je lui est tchouré mais j'ai peur qu'il ne m'ait retrouvée puisque je suis là. En plus je sais pas s'ils n'ont pas remis la main dessus..."

Je m'entends parler à travers un aquarium et je sens bien que mes propos sont un peu confus, mais pour le moment je ne peux pas faire mieux et puis je verrai bien si ça intéresse Luc...

"Personne?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 77
Points de Complot : 931
Date d'inscription : 10/03/2017
Lieu : Alpes Franco-Suisses
Occupation : Berger, chasseur, guide, gardien

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Ven 22 Déc - 7:10

Je regarde dehors en essayant de lire entre les lignes de son récit, et de temps en temps tourne la tête vers elle, pour voir ses réactions.

“Nop pas un rat, et vue le tas d’ordure et la vétusté du wagon ce point aussi me fait flippé. Et pas de bruit assez fort, je n’ai pas d’information, aucune, autant te dire que je suis un peu perdu personnellement, quant à ton récit, il est confus …

Si je lis entre les lignes je dirais qu’il y a une organisation, qui est probablement au courant des téléportations, qui cache quelque chose. Un gas, déserteur de cette organisation je suppose, à quant à lui décidé de t’amener une info sous scellé, et tu as volé le scellé sans avoir l’info pour le moment … Et tu as peur que l’orga ai récupéré l’info à cause de ta téléportation …
C’est vrai que quelle là est plus bizarre que les autres, mais moi je n’ai rien à “eux” donc dans le cas de ton problème seul je doute d’être arrivé ici … J’espère que tu retrouveras ton scellé si ça peut nous donner des infos sur tout ça …”


Je lui jette encore un coup d’œil, oui j’aimerais bien comprendre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Ven 22 Déc - 17:51

Rien n'est très rassurant mais je n'attend rien de tel pour le moment. J'ai l'impression que Luc et moi sommes sur la même longueur d'onde et qu'il est peut être même plus parano que moi. Ca me change un peu et me réconforte. Ce mec à le chic pour.

Je ne peux pas lui en vouloir de ne pas tout avoir compris alors j'essaie de combler les trous.

"Un déserteur? Je crois pas. Il avait l'air d'un gars bien à eux. enfin, j'ai pas de certitude et j'avais pas pesé que ça pouvait être le cas."


Cette nouvelle hypothèse me désarçonne un peu.

"Il m'a amené le truc pour que je lui en livre le secret. Si je l'ai volé c'est parce que j'en ai percé une partie à jour et que c'était trop énorme pour que je lui balance tout ça. J'avais pas confiance pour un rond!"

Je ne sais pas pourquoi je doute que je puisse retrouver l'objet en question. Pourtant j'avais pris le plus de précautions possibles et me voilà comme une conne avec la tête dans un étau dans un putain de train qui allait je ne savais pas où avec un trésor planqué dans une pauv' chambre d'hôtel... Si j'avais mon tel cellulaire j'aurais pu joindre Mimi... Et merde! J'avais décidé de ne pas la mouiller là-dedans! Je suis environné d'un vertige d'impuissance qui s'ajoute à ma migraine qui a décidé de persister! Ca doit pas durer si longtemps si? Je n'ai pas de migraine d'ordinaire! Je n'ai rien d'habitude! J'ai une santé de fer et je ne comprends pas comment je peut rester comme ça si longtemps en plus au pire moment!

Mes pensées frustrées retournent vers Yoko. Je ne sais pas trop depuis combien de temps elle est partie et je me fais un peu de souci pour elle. En partie parce que notre avenir en dépend mais pas que. Elle a l'air cool cette fille derrière ses allures de poupée manga évaporée.

"D'après toi? Elle en est où?"

Je n'ai même pas la force de la nommer mais Luc est un mec intelligent. Il comprendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fait office de MJ

avatar

Messages : 297
Points de Complot : 1631
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud - Le Cap
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mer 27 Déc - 3:28

Un nouveau son strident déchire l'air nocturne des wagons. Un bref silence suit, avant que la voix que vous avez déjà entendue ne s'adresse à vous dans votre langue maternelle.

"A r r i v é e - d a n s - d e u x - c y c l e s. M i s e - e n - c h a r g e - d e s - G a r d i e n s."

Le déclic qui suit met fin au bourdonnement de l'intercom mais vous pouvez sentir qu'un changement indéfini a lieu dans le Train. C'est comme écouter la respiration quelqu'un qui se réveille ou qui s'endort. La personne respire toujours, bien sûr, mais le rythme et les sons produits sont différents, même si ça reste subtile. Eh bien, vous pouvez sentir l'acier respirer avec un autre rythme que jusqu'ici. Le sifflement des pistons et le vrombissement des moteurs s'altèrent presque imperceptiblement. Les machines à l'oeuvre autour de vous redirigent l'énergie qui propulse le Train sans que celui-ci ne perde de la vitesse.

Quelque part, quelque chose se remet à fonctionner...

_________________
Merci, Atéa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/

Fait office de MJ

avatar

Messages : 297
Points de Complot : 1631
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud - Le Cap
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mer 27 Déc - 11:07

Une importante décharge vague d'énergie semble provenir de l'arrière du train, de votre wagon de départ. Assez importante pour assommer Luc, beaucoup trop sensible aux actions du dispositif fraîchement activé. L'homme s’effondre avant de pouvoir répondre à Mona.

Mona, tu n'as pas vraiment le temps de réagir de ce côté. Une nouvelle migraine, plus puissante encore qu'avant, te met littéralement à genoux alors que ta vision s'emballe. Cette fois, tu principalement votre wagon (donc le III). Les lits s'effacent mais tu peux voir la pièce suivante, celle derrière la porte verrouillée. Les deux rangées de ce qui apparaissait comme des étagères rayonnent littéralement d'une lumière bleutée malsaine. Elles sont trop loin pour que tu puisses avoir des détails. Mais tu es certaine qu'elles bougent comme si leur contenu et leur structure se réarrangeaient pour former... autre chose. Puis, ta vue redevient normale.

Avec un grand effort de volonté, il t'es possible de te relever et de marcher.

_________________
Merci, Atéa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/


avatar

Messages : 797
Points de Complot : 554
Fiche : C'est qui Mona?
Date d'inscription : 24/02/2017
Lieu : Rekhjavik Islande
Occupation : Pigiste dans une boite de sécurité

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Mer 27 Déc - 20:46

Mes oreilles tressaillent. Bon sang! Cette voix! Je ne sais pas si je dois me réjouir ou enrager contre la présence de l'avocat à bord du train.

"C'est lui!"

Je tends vaguement le doigts en direction des cris qui nous parviennent soudain. Mais quelque chose a décidé de... Encore un message de merde!

Je serre les dents mais un gémissement étouffé semble sortir des autres orifices de mon crâne. L'intérieur passe par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel en même temps qu'un bourreau s'amuse avec chacune des synapses qui sont encore en état. Je devine à peine la chute de Luc devant moi au sol tandis que je m'écrase à genoux près de lui essayant de garder ce qui me reste d'équilibre. La panique m'envahit alors que je fais le rapprochement entre les douleurs qui me parcourent et celles que j'ai vécu il y a un jour seulement. Enfin, un jour si je n'ai dormi que l'équivalent d'une nuit. Je ferme les yeux alors que tout se dématérialise devant moi en direction de notre wagon d'origine et puis je les rouvre avec la sensation que mes paupières vont s'ouvrir directement sur mon cerveau.
C'est comme hier! Comme si l'espace m'aspirait pourtant je ne m'y trompe pas, les perspectives sont restées les mêmes et je ne parviens pas à tout distinguer, là-bas, au fond du wagon. Simplement cette lumière d'ou semble provenir ce qui nous a atomisés. Je pourrais me vanter d'être plutôt crâneuse et peu facile à effrayer, mais là, la certitude que quelque chose qui me dépasse et qui ne nous veut pas de bien est en train de prendre forme. Prendre forme? Je dirais ça oui, mais la vision s'évanouit et ne reste que le malaise qui m'a envahie en même temps que... Pas le temps de tout revivre!

Le vertige me saisit alors que je sais que je dois vite réagir et que les pensées se bousculent. en même temps que je tente de secouer Luc je pense à Yoko. La respiration est hachée par l'rgence et la douleur qui semble avoir jeter son dévolu sur moi. Putain! Elle s'est retrouvée avec Nathan. Lequel des deux? Visiblement le montagnard a décidé de me faire faux bond et on ne peut pas rester ici. En plus de cette migraine qui a décidé de m'en faire baver, une nausée monte en moi.

Fébrilement je me défait de la tunique de fortune que Luc m'a confectionnée et l'en recouvre. Je ne peux pas l'emmener, même pas le traîner tant que suis vidée. Je pousse tant bien que mal son corps lourd comme un cheval mort contre la banquette et ouvre en gémissant le compartiment en me traînant à genoux. De l'autre wagon, je n'ai pas envie d'attendre que ce qui doit en venir me rattraper. Il faut des secours! et Yoko doit en avoir besoin et peut être Nathan. Quelqu'un pourra peut être s'occuper de Luc. Ça en boucherait un coin à Nathan de ma voir penser au Français...

Me voilà dans le couloir. Je referme la porte du compartiment pour protéger du mieux possible le montagnard. Je parviens tant bien que mal à me redresser et entame ma progression vers les voix humaines. J'a l'impression de brinquebaler d'une paroi à l'autre au gré de la moindre courbe des rails, mais j'arrive bon an mal an à tenir debout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fait office de MJ

avatar

Messages : 297
Points de Complot : 1631
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud - Le Cap
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Jeu 28 Déc - 3:23

Luc ne se réveillera pas. Lorsque tu le touches, tu te rends compte qu'il est déjà très froid...

Le mal de tête s'estompe lentement pour revenir à l'état de départ (donc supportable mais bien présent). Si effectivement tu vas vers les voix humaines, n'hésites pas à poster dans le Wagon I.

_________________
Merci, Atéa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/

Fait office de MJ

avatar

Messages : 297
Points de Complot : 1631
Fiche : ici

Date d'inscription : 08/11/2016
Lieu : Afrique du Sud - Le Cap
Occupation : Barman

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Ven 29 Déc - 17:42

Grésillement. Silence. Voix.

"A r r i v é e - d a n s - u n - c y c l e. - G a r d i e n s - o p é r a t i o n n e l s. - P a r é s - a u - d é c h a r g e m e n t."

L'annonce meurt dans un nouveau parasite sonore de l'intercom. Un cliquetis macabre résonne à l'arrière du Train si puissant que ses vibrations parcourent tous les wagons et parviennent jusqu'à vous. Comme des coups de marteaux pointus sur les parois du Train...

_________________
Merci, Atéa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/


avatar

Messages : 176
Points de Complot : 396
Fiche : Ici
Date d'inscription : 25/02/2017
Lieu : Seoul, SK
Occupation : Médecin neurologue

MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   Ven 29 Déc - 19:11

Cela faisait à peine deux secondes qu'ils avaient traversé la passerelle entre les wagons et déjà l'annonce leur met un coup de pression supplémentaire. Elle jure copieusement, parce qu'au moins ça soulage et ça contrôle un peu ses tremblements. Sa main se resserre nerveusement autour de celle de Nathan. Il fallait qu'ils trouvent les passagers restants avant qu'il soit trop tard.
Plissant les yeux Erynn s'habitue au changement de luminosité.. et distingue bien assez vite une fille aux cheveux rouges qui tient à peine debout dans le couloir. Voyant que cette dernière se tient la tête, elle accourt instinctivement pour la soutenir.

« Ça va, vous êtes blessée ? Est-ce qu'il y a d'autres personnes avec vous ? C'est Yoko qui nous envoie. » Les questions sont mitraillées mais claires, pressantes d'urgence. Les présentations attendraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [RP] - WAGON II   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP] - WAGON II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Sept.] Seule dans son wagon n°13 [ COMPLET ]
» Un chouette wagon scratchbuild
» Voiture de queue (7ème voiture): Wagon de marchandise
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota
» L'ORIENT-EXPRESS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La théorie du complot :: 
 :: HIVER 2017
-